Le début d’une nouvelle lutte contre la bulle immobilière

La France se soucie de l’immobilier. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Cécile Duflot, la ministre chargée du logement et de l’égalité des territoires lors d’une conférence de presse pour bien commencer la nouvelle année.

Afin d’éviter une nouvelle bulle spéculative sur l’immobilier, Madame la ministre recadre et restreint les aides à l’achat d’un logement. On aura donc des prévisions plus modeste par rapport à l’année dernière pour les prêt à taux zéro (PTZ).En effet, le gouverne prévoit donc la distribution de 55 000 PTZ pour 2013 contre les 325 000 PTZ distribués en 2011. De plus, on verra l’apparition d’un nouvel avantage fiscal qui portera le nom de la ministre, le Duflot, qui remplacera le Scellier, en vue de réduire les risques spéculatifs.

Dans tous les cas, Madame Duflot semble vouloir éviter à tout prix une nouvelle hausse des prix comme en 2008. A cette époque, on assistait à une grosse chute du volume des ventes de logement (- 25%) ce qui eu pour effet de réduire les prix du marché jusqu’en juin 2009, même à Paris. Ensuite arriva le gouvernement Fillon. Ce dernier mit en place un plan de relance (7 milliards d’euros pour l’immobilier) destiné à stimuler de nouveau la demande à travers un dispositif d’investissement locatif très avantageux : le Scellier. En gros, le montant des prêts à taux zéro accordés aux ménages avait doublé ce qui avait eu pour effet de relancer les ventes de logements. Mais malheureusement une fois la demande relancée, cela eu pour effet de faire grimper monstrueusement à nouveau les prix. C’est ce schéma que la ministre désire éviter.

Après la crise de 2008, quoi de plus normal que de se poser des questions quant aux théories d’antan. Ces théories qui faisaient voir des effets positives dans l’inflation immobilière, comme une amélioration du patrimoine des ménages et une accélération de la croissance. Ainsi, l’actuelle ministre se veut être réellement différente de ses prédécesseurs avec des mesures bien pensées et adaptées à la réalité économique et social du pays. D’ailleurs, elle n’a pas manqué de rappeler la flambé artificielle des prix de l’immobiliers que la France à du Scellier. D’où de nouvelles mesures. Reste à voir les effets réels que le Duflot aura sur la bulle.

 

Voir nos annonces à l’Ile Maurice

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts

Compare

Entrez votre mot clé