Plus de 2000 personnes à la fiesta sauvage de Boucan Canot

FLASH_MOB_BOUCANLa plage de Boucan Canot a été prise d’assaut par des milliers de jeunes, venus pour la “Party Boucan”, un événement crée sur Facebook et qui a pris de court la municipalité et les autorités. (Photos : SLY)

Dès 10 heures du matin, les commerçants de la plage de Boucan Canot ont commencé à voir défiler un nombre inhabituel de jeunes. Des dizaines, des centaines, puis des milliers d’entre eux, venus de toute l’île, se sont rassemblés sur la plage de l’ouest pour fêter les derniers jours de vacances avant la rentrée des classes, le 21 janvier.

La plupart mineurs, les jeunes ont répondu à l’appel d’un certain “Damien” qui les a invités via Facebook à venir festoyer. Pari réussi pour l’organisateur sauvage puisqu’ils étaient plus de 2 000 à profiter des vagues, du soleil et du son. Du côté de la municipalité l’ambiance est moins à la fête. Principal problème : cet événement “sauvage” n’a absolument pas été communiqué aux autorités.

“Rassembler 2000 personnes comme ça c’est dangereux”

“On a du prendre des mesure particulière pour sécuriser la baignade et renforcer le dispositif de MNS pour éviter tout accident (…) Organiser ce type d’événement sans nous prévenir ce n’est pas sérieux ! Toute manifestation sur un lieu public doit faire l’objet d’une déclaration de manifestation pour être examinée par la commission de sécurité et les services de la gendarmerie. Rassembler 2 000 personnes comme ça, sans nous prévenir, c’est dangereux”, regrette Gina Hoarau, directrice de la sécurité publique de la mairie de Saint-Paul.

Bien loin de ces considérations, les participants comptent bien rester sur place, même après que les MNS terminent leur service, à 17h30. La baignade sera alors à leurs risques et périls.

A.M source http://www.clicanoo.re

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts

Compare

Entrez votre mot clé